Pirates des Caraïbes RPG

Partez aux Caraïbes, Rhum, abordage, et amusement sont aux rendez-vous !!
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupes

Partagez | 
 

 Rencontre [PV Davy Jones]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amiral de Boisnoir

avatar

Nombre de messages : 72
Age : 28
Localisation : A bord du Royal Louis
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Rencontre [PV Davy Jones]   Lun 25 Juin - 23:08

Le canot du Royal Louis aborda le flanc du Hollandais Volant. Boisnoir leva la tête pour observer le terrifiant navire de plus prés. Il avait déjà eu plusieurs fois l'occasion de le voir à la longue-vue ou bien parfois encore alors qu'il ne se trouvait qu'à quelques encablures. A chaque fois, le rigide amiral ne pouvait empêchait un frisson de lui parcourir l'échine. Les flancs du navire semblaient vétustes, couverts d'algues, le bois paraissait rongés par l'eau de mer et était couverts de coquillages. Sa proue était ressemblait à une terrible mâchoire de crocodile prête à dévorer tout navire qui se plaçait sur sa route. Les voiles du navire pleines de trous et déchirées pendaient piteusement sans même être rattaché à des cordages ou à des manœuvres. Trompeuse apparence donnant une impression d’impuissance du navire… Ce dernier était capable de rattraper les meilleurs navires du monde contre le vent. Détachant sa vue de cet hypnotisant monstre de bois pour entreprendre de grimper l'échelle de coupée.

Il posa ses mains sur la première sur le premier marchepied. Malgré son gant il sentit les rugueux coquillages et le bois décharné lui griffer la chair. En montant son regard tomba sur un des sabords de la batterie basse. Le motif en était terrifiant. Un monstre à la mâchoire fermé jetant sur un regard courroucé droit devant lui. Lorsque la mâchoire s’abaissait, elle laissait place à la gueule menaçante des canons de Jones prête à cracher son déluge de feu et de fer. Mieux valait avoir ce Jones comme allié plutôt que comme ennemi.

Boisnoir arriva enfin sur le pont du navire fantôme, suivi par ses officiers. Devant lui les soldats de la marine française se mirent au garde à vous. L’amiral regarda avec attention ce pont recouvert d’algues et de coquillages. Sous les passavants, la culasse des canons de la batterie haute dépassaient offrant à sa vue leurs cordages rongés par le sel et moisis. Une activité surprenante y régnait. Des créatures toutes plus monstrueuses les unes que les autres s’affairaient dans les haubans et sur le gaillard d’avant. Ici une tête de requin, là un visage orné de piquants monstrueux, en face un homme anémone de mer dont la bouche laissait pendre des tentacules. Boisnoir discerna dans tout ce bestiaire l’uniforme de la Compagnie des Indes britannique. Même s’il détestait les Anglais, Boisnoir se sentait soulagé de voir quelques humains à bord de ce navire.

En marchant, Marc vit le visage déformé d’un homme dont les traits s’étaient changés en ceux d’un poisson des abysses. Ceux là même qu’il avait eu l’occasion de voir lors d’un de ses voyages lointains. Ces animaux portaient une sorte de petite prolongation au dessus de la tête d’où pendait une lumière. Leur bouche était ornée de longues dents pointues et fines qui leur donnaient un air de monstre sorti tout droit de l’enfer. Boisnoir croisa le regard de la créature mais le détourna aussitôt. Il avait déjà croisé ce regard des années auparavant mais il préférait chasser ce souvenir de sa mémoire et la raison qui avait amené cet homme à bord du Hollandais. Boisnoir maudissait intérieurement Beckett de l’avoir envoyé à bord du navire de Jones.

Boisnoir porta son regard sur la haute dunette où trônait la barre du navire. L’homme à tête de requin s’approcha de l’officier français et lui dit d’une voix rauque en découvrant une rangée de dents aiguisées lorsqu’il parla.


-Que venez vous faire ici? Vous voulez vous engager?… Il jeta un regard effrayant à une jeune recrue qui trembla de tous ses membres, ce qui faisait vibrer son fusil, en évitant de le fixer dans les yeux.

Magcus, l’homme requin, s’approcha du jeune homme avec un sourire mauvais courbant le dos pour se rabaisser à sa taille. La voix de Boisnoir l’arrêta dans son geste.

-Ceux là restent avec moi !!! Veuillez rentrez dans le rang !!! Je ne crois pas vous avoir donné d’ordres.

-Je n’obéis qu’aux ordres de mon capitaine !!! Grogna Magcus.

-Mais votre capitaine et par la même son navire et son équipage obéissent aux ordres de la Compagnie des Indes et de la flotte combinée !!! Et je vous conseillerez de vous y pliez .Dans votre intérêt…

Magcus rebroussa les narines et recula visiblement énervé par la remarque de Boisnoir. Il regarda avec cruauté le groupe de soldats et leur chef alors qu’ils se dirigeaient vers la cabine du capitaine. Lorsque Boisnoir s’apprêta à ouvrir la porte, le maître d’équipage, une créature hideuse aux dents surdimensionnées, s’interposa.

-Seul, dit-il en regardant Boisnoir.

Voyant que Boisnoir ne désirait pas suivre ses consignes il répéta :

-SEUL !!! Plusieurs pirates se rapprochèrent du petit groupe avec un air menaçant.

Boisnoir jeta un regard furibond au maître d’équipage avant de faire signe à ses hommes de rester devant la porte.

-Très bien ! dit-il sur un ton dépité.

Le maître d’équipage lui ouvrit la porte en faisant une petite révérence ironique qui provoqua quelques rires dans l’assemblée de pirates. Puis il la referma brutalement dés que le français soit entré dans la pièce.

Boisnoir regarda impressionné la cabine du capitaine. Elle était immense. Des coraux jaillissaient des parois verdâtres et donnait une impression d’être au fond de la mer. Des trous faisaient jaillir la lumière du jour dans cet endroit étrangement clair. Au fond la pièce, un orgue gigantesque trônait avec majesté. Symbole religieux dans ce lieu infernal, il augmentait l’atmosphère pourtant oppressante et lugubre de l’endroit. Malgré le silence de mort qui régnait Boisnoir crut entendre le son lugubre de l’instrument emplir l’air comme pour le traîner vers les enfers. Curieusement la cabine était vide. Marc soupira avec soulagement, il préférait cela.

Il pressentit pourtant un regard pesant sur son dos. Soudain le bruit d’une allumette que l’on craque le tira de sa torpeur. Un son régulier de pilon que l’on pose au sol retentit venant d’un recoin de la cabine. Une douce musique au son métallique emplit l’air avant de s’arrêter brusquement. Boisnoir cligna des yeux et serra fermement la poignée sculptée de sa superbe épée. Il attendit que la voix familière du maître des lieux parvienne à ses oreilles. Même s’il ne l’avait entendu que peu de fois, il lui serait difficile de l’oublier… Il reprit sans attendre ses esprits afin de se préparer à affronter Davy Jones…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D.J. [Inactif]

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Rencontre [PV Davy Jones]   Mar 26 Juin - 1:04

Toump.Toump.Toump

Le son régulier de la jambe en os du Capitaine retentit dans la piece fermée, faisant trembler les chandelles et laissant des trous dans le bois pourri.

Toump.Toump.Toump

Les coquillages qui parsemaient les parois se refermerent, les anemones retirerent leurs longs tentacules, les crabes deguerpirent se cacher dans la pénombre de la piece.

Les ombres furent dissipées momentanément par l'éclair jaunatre, provoquer par une allumettes qui prenait feu dans un nuage acariatre de soufre.
L'allumette illumina une main verdatre, recouverte d'un liquide visqueux, affoublée d'une longue tentacule avec des ventouse collantes qui pendaient de sous le manche du manteau.

Il leva l'allumette,qu'il aprocha de la bouche d'une pipe en os. Le feu devoila enfin le visage du Capitaine.
Là ou normalment devait se trouver son visage, on apercevait une peau grisatre, ou l'on pouvait reconnaitre une feinte beante, qui devait etre surement sa bouche.
Cette vision mostrueuse était humanisé par ses yeux. En effet c'etait l'unique partie qui prouvait une certaine humanité dans cet ensemble monstrueux. Il y avait dans ces yeux un éclair romantique qui aducisait un peu ce monstre des mers.

Jones aspira longuement sur sa pipe, pour l'allumer et expira la fumée par un petit trou sur le coté de sa tète.
Sa tète encerclée de fumée, il avança boitant vers le nouveau arrivant, son bras gauche, muni d'un pince rougeatre geante, pendant sur le coté, tintinnant contre son épée.

Il aspira une derniere fois sur sa pipe, avant de cracher la fumée sur l'homme à l'uniforme bleu qui venait d'entrer dans la piece.


"Vous tremblez...Vous avez peur..." chuchotta-t il à son oreille

Un ricanement brisa le silence de l'antre, un ricanement grinçant, qui fait venir la chair de poule.


"Le Comte de Boisnoir...que faites vous ici? Ne me dites pas que les Français se sont alliés à la Compagnie des Indes. Ces gringalet en veste bleu tremblent seulment à entendre le rugissement du vent! Des marins d'eau douce!" dit-il dans un nouvel ricanement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiral de Boisnoir

avatar

Nombre de messages : 72
Age : 28
Localisation : A bord du Royal Louis
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Rencontre [PV Davy Jones]   Mar 26 Juin - 1:39

Boisnoir sentit l'odeur du tabac emplir la pièce. Un léger frisson lui parcourut l'échine lorsqu'il entendit la voix de Jones. Il aurait souhaité ne plus jamais rencontré cette... crétaure de l'enfer. Dieu seul savait d'où Jones était sorti... Dieu ou diable... Le tentaculaire pirate se déplaçait au travers de sa navire comme il lui plaisait. Cette incroyable mobilité ajoutait à son mystère et à l'effroi qu'il provoquait sur les Sept Mers.

Jones s'approcha lentement de Boisnoir et lui cracha une bouffée de fumée au visage. Il cligna des yeux de nouveau et attendit que la fumée se soit dissipée. Il écouta attentivement Jones et serra avec colère son épée lorsque celui ci sous entendit qu'il avait peur. Quand Jones en eut terminé Boisnoir releva la tête en essayant d'éviter le regard du capitaine.


-Je ne suis guère habitué à un tel froid surtout en de pareilles eaux... Puis marquant une pause il ajouta. La France s'est bien alliéeà la Compagnie des Indes. Ce n'est qu'une alliance de circonstances. Mais c'est vrai que maintenant que je suis à bord de votre navire je peux constater que n'importe qui s'allie avec eux... Il releva son regard vert turquoise sur Jones et ajouta avec un ton perfide. Oh.. c'est vrai vous n'avez pas eu le choix...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D.J. [Inactif]

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Rencontre [PV Davy Jones]   Mar 26 Juin - 2:22

Des tentacules fretillerent,sur le poitrail de Jones, aux dires de l'officier français.
Celui ci se retourna et levant sa main gauche, celle munie d'une pince, il l'ouvrit et prit l'homme par le cou.


"Sachez qu'en d'autres circonstances, vous seriez dejà mort!" dit il son visage contre celui de l'Amiral."Mais vous avez une dette envers moi. Vous rappelez vous? 111 ans à mon service, un siécle et plus de labeur sur l'Hollandais Volant."

Il relacha son emprise sur le cou de l'homme, qui retomba au sol.

"Les sourcis est fini. ou vous me ramenez les 111 ames que vous m'avez promit en echange de votre vie avant le prochain printemps ou se sera vous qui prennera leur place. Et votre sejour ici ne sera pas de tout repos!" s'exclama Davy Jones, avant d'éclater de rire

Il aspira une nouvelle bouffé de fumée, et regarda l'homme, pensif, puis il ajouta:


"Il y aurait par contre un autre moyen de racheter votre ame..."


HRJ: Desolé pour ce pietre RP, mais je n'ai point d'inspiration à cette heure tardive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre [PV Davy Jones]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre [PV Davy Jones]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vous savez c'que c'est, mon problème ? Trop gentil. ? Davy Jones
» La légende de Davy Jones ( pas celle de PDC )
» [FB: Davy Jones - Cronos] Sur une île perdue en plein milieu océan
» Davy Jones... L'épopée ! - Okiko
» Effet d'Obama; la chute de l'indice Dow Jones

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pirates des Caraïbes RPG :: Corbeille :: Le Hollandais Volant-
Sauter vers: